* MONNAIES-RARES *

 

 ARCHIVES EDITOS

 

page mise à jour le :  10 mai 2017

 

 

Vous trouverez ici les éditos parus en 1ère page du site depuis l'ouverture du site en octobre 2004
Les monnaies précédemment présentées en Une figure sur la page d'accueil.

 

 

 Février 2016 :  Record pour la 100 F Cochet 1959, 2 F 1959 essai or, 20 F Alu 1857, vente de monnaies rares

 Octobre 2014 : notre site fête ses 10 ans, le Gadoury Essais 2014, la 20 €cent Italie 1999, la Monnaie de Paris et les €Précieux 

 Septembre 2013 : 5 F 1898, 25 c 1916 essai, coffret pré-séries 1959 et MDP

 Juin 2011 : Zoom sur les 2 Francs Vème République…

 

 Septembre 2009 : l’avenir de Monnaies-rares.com et autres considérations…

 Juin 2007 : Vente Pierre et autres découvertes : Birmingham, etc

 

 Mars 2007 : A vos marques... grandes ventes 2007

 

 Décembre 2006 : C'est Noël...

 

 Octobre 2006 : La Monnaie de Paris en roue libre...

 

 Septembre 2006 : Hommage à Raymond Joly-Clare

 

 Juillet-Août 2006 : la Vente aux Enchères Palombo 2006

 

 Février 2006 : la 5 c 1967 FDC et les République des premières années.

 

 Janvier 2006 : 20 F 1974 ?

 

 Décembre 2005 : 1 F Semeuse sans date

 

 Octobre 2004 : création du site

 

 Retour à l'accueil

  

 Février 2016

! Record ! .

Double événement ces derniers mois, avec l’apparition d’une pièce mythique de la numismatique française du XXème Siècle ( et pour cause, cette pièce n’est connue à ce jour qu’à 1 exemplaire),
et le fait que cette pièce détient maintenant le record de la pièce française la plus chère du XXème siècle
(record précédemment détenu par la 20 Francs Hercule 1973 Essai Argent).

Il ne s’agit ni d’un essai ni d’une présérie, qui peuvent parfois atteindre les sommets,
ni d’une pièce en or rare et de poids qui pourrait expliquer un prix élevé.

Il s’agit de la 100 Francs Cochet 1959 : ce type frappé à des millions d’exemplaires de 1954 à 1958, a connu un dernier millésime avec une frappe exceptionnelle à 1 exemplaire présumé.

Beaucoup d’hypothèses ont circulé sur cette frappe au millésime 1959 : on a par exemple avancé que le chiffre de frappe attribué à 1959 (plusieurs millions), a en vérité été entièrement refondu avec l’arrivée du Nouveau Franc. Mais c’est ignorer le processus de création du nouveau franc, qui a été adopté dans les textes le 27 décembre 1958 (Plan Rueff-Pinay), du coup pourquoi détruire la production de 1959 ?

Pour Carles-Jongues, qui nous a confié un beau texte enthousiaste sur cette pièce,
à lire sur ce site, il s’agirait bien d’une pièce initialement destinée à la frappe courante.

Autre hypothèse que nous défendons, le Maître Graveur Bazor (différent aile sur les pièces jusqu’en 1958) passe le relais au Maître Graveur Joly (différent chouette), artisan du Nouveau Franc métallique* : Joly a-t-il fait frapper cette frappe d’épreuve en 1959 ? cela est pour nous plus que probable, même si cette frappe n’est  mentionnée ni dans les archives de Joly, ni dans le fonds du graveur Cochet.

On pourra remarquer que Joly a apposé son différent sur une partie du contingent 1958, ainsi que sur la pièce de 1959, frappée donc sous son autorité : notre hypothèse est qu’il s’agit d’une des premières étapes de l’intense travail de préparation du Nouveau Franc par Raymond Joly. Quoi de plus simple en effet, que de poursuivre la série en cours avec le millésime 1959, qui sera celui de nombreuses préséries et essais préparés par Joly en vue du Nouveau Franc.

100 F 1959_detail

Joly proposera ainsi aux plus hautes autorités de l’époque, de conserver pour la nouvelle pièce de 1 Franc le même diamètre et le même poids que pour la 100 Francs que les Français avaient en poche depuis plusieurs années. Symbolique et simple.
Il changera juste l’alliage, et passera du cupro-nickel au nickel pour la pièce de 1 nouveau Franc.

Et bien sûr remettra au goût du jour le très symbolique dessin de La Semeuse que les Français les plus âgés connaissaient bien puisqu’il circula jusqu’en 1928. Retour à un âge d’or ?

 

En Une ci-dessous, voici donc enfin la photo d’une (de la) vraie 100 Francs Cochet 1959.

Le prix atteint est faramineux pour une pièce française du XXè siècle :45 000 Francs Suisses hors frais,
soit 
46.685 € TTC !
(Vente aux enchères 8 organisée par "Numismatica Genevensis SA",le 25 novembre 2014 à Genève - No 407).

Quand ce record sera-t-il battu ?

Car il le sera un jour ou l’autre… Plusieurs candidates sur les rangs :

la 2 francs 1959 essai or de la Vente Gadoury de novembre 2015, connue elle à 4 ou 5 exemplaires, mais jamais passée en vente publique ? (prix de départ 15 000 €)
à résultat de la vente du 14/11/2015 : 34 000 €, en-dessous du prix de réserve,
soit presque
39.000 € TTC !
Impressionnant, mais pas assez cependant pour battre le record de la 100 F 1959…

2 F 1959 ESSAI Or.jpg

Autre candidate sérieuse, lorsqu’elle apparaîtra réellement sur le marché :
 la 20 Francs Hercule 1973 Essai Or.
Nous avons le plaisir de vous présenter la photo de cette pièce plus que mythique,
jamais passée en vente à notre connaissance, et au nombre d’exemplaires inconnu…

archives_MDP_372_20 F 1973 Essai Or_tag

Rassurons-nous, nous sommes loin encore des records de la numismatique américaine, où nombre de pièces en or du XXème siècle atteignent couramment des prix à 6 chiffres…

 

*Pour en savoir plus sur Raymond Joly-Clare, l’homme à la chouette,
consultez notre site www.raymond-joly.com

   Une pièce étonnante : la 20 Francs 1857 Napoléon III Alu !       

20 F 1857 alu_avers20 F 1857 alu_revers 
Une pièce rarissime que nous avons découverte grâce à un article très documenté dans Numismatique & Change : la première pièce en alu jamais frappée !

C’était au XIXème siècle, sous Napoléon III, grand promoteur de ce métal qui faisait alors son apparition dans l’industrie, notamment lors de l’expo Universelle de 1855 à Paris.

CGB a documenté cette pièce pour la première fois sur le site essaismonétaires.org, 2 exemplaires sont connus.Un exemplaire de cette pièce rarissime et historiquement importante, s’est vendue il y a quelques mois sur ebay pour… 4510 € ! Dans un genre différent, c’est aussi un record…

   Vente de monnaies rares en Francs (XIXème et XXème)             

Enfin vous trouverez sur le site, le lien vers la vente 2015 de monnaies rares de notre collection chez CGB :
vente e-Monnaies 5 (clôturée le 15/12/2015 - résultats) et Boutique Cgb.

Des monnaies qui sont à découvrir en pages Ventes XIXème
Ventes XXème
et Ventes €uros.

Et à partir de février nous sommes particulièrement heureux de vous proposer les plus grandes raretés €uro à la vente (sous réserve de disponibilité) : Série d’essais d’alliage 1 euro « poinçons », Série specimen Birmingham, Série Training Token, 10 cent France 1er type stries fines, 20 cent Italie 1999 présérie, …

Et si vous recherchez d’autres grandes raretés, n’hésitez pas à nous contacter,
nous sommes en relation avec de nombreux collectionneurs !

Bonne visite !...

DK, février 2016

 

 Octobre 2014

 

Notre site fête ses 10 ans ! .

Déjà 10 ans que nous conversons, que nous partageons informations et photos sur les raretés :
merci pour votre fidélité et votre soutien !

Saluons ici la sortie du très attendu Gadoury Essais Monétaires et Piéforts Français (dit GEM),
de Michel Taillard et Michel Arnaud.

http://www.monnaies-rares.com/index_fichiers/image023.jpg
25 ans après, cette refonte du Gadoury 1989 est dès sa sortie la nouvelle référence des collectionneurs d’essais et de raretés, de 1870 à 2001.
Le nom de « Gadoury », devenu générique, a été à juste titre conservé par l’éditeur pour désigner cette nouvelle édition.

Parmi les extraordinaires contributions, citons notamment celles de Carles-Jongues,
avec par exemple le plomb inédit de la 1 Franc Semeuse 1963 (verra-t-on un jour sortir 1 exemplaire) ?
Les très intéressants projets de 10 F 1973, etc

Des années de travail ont été nécessaires aux 2 auteurs pour mener à bien ce projet.

Ce livre renouvelle selon nous l’interêt pour les essais et raretés,
et  a le mérite de se « jeter à l’eau » en proposant des cotes, basées sur les  prix de vente vus lorsque c’est possible. Vu les nouveaux entrants, l’ensemble de la numérotation du Gadoury a été revue,
c’est pourquoi progressivement nous ajouterons la référence GEM (Gadoury Essais Monétaires 2014), aux références G (Gadoury 1989), Maz (Mazard), VG (Guilloteau), et F (Franc).

 

Une nouvelle rareté €uro mythique.

Cette mise à jour nous permet de vous présenter une rareté €uro mythique :

la 20 cent Italie 1999

La frappe des euros italiens ne devait commencer qu’au millésime 2002, mais une erreur d’outillage a fait sortir des presses de la Zecca des 20 cent au millésime 1999 ! Immédiatement refondues, quelques exemplaires ont échappé à cette refonte…Nous n’avions jamais rencontré cette pièce.

En voici un exemplaire en photo à la Une !

(N’hésitez pas à nous contacter pour toute précision).

Profitons-en pour mettre à l’honneur et à la Une la très rare

10 eurocent France 1999 1er type non difformée

Une pièce qui apparaît très rarement sur le marché, mais dont vous pouvez retrouver exceptionnellement 1 exemplaire sur notre page Ventes. (voir ci-dessous).

 

Monnaie de Paris : les montagnes russes des €uros Précieux… .

A propos de la série des €uros précieux, nous avions déjà dénoncé ici* le mépris de la Monnaie de Paris pour les plus élémentaires des règles que devrait connaître et respecter un institut monétaire, à savoir la stabilité de la composition métallique d’une monnaie au fil de ses millésimes.

Ainsi les années passant, l’argent est devenu largement minoritaire dans les 5 euros « argent », les 10 euros argent ont perdu quasiment chaque année du titre d’argent et/ou du poids…

Ces monnaies ont rencontré toutefois un grand succès auprès du public, qui a pu les acquérir à valeur faciale. Elles ne prendront jamais de valeur, mais chacun s’est dit que c’était amusant et qu’en tout cas si on y perdait, on y perdrait pas grand-chose. Tout bénéfice pour la MDP qui a engrangé un chiffre d’affaires colossal, et tout bénéfice pour l’Etat qui a droit à un dividende conséquent chaque année depuis que la MDP a trouvé les faveurs du grand public.  Il est vrai que les thèmes sont originaux, et la réalisation souvent sans reproche : ainsi de la dernière série Sempé, dont la gravure met formidablement en valeur le dessin, qui plus est sur un thème éminemment sympathique et franco-français comme les aime le grand Sempé.

Cette année, avec la série Coq, la MDP nous réserve une surprise, puisque les pièces d’argent et d’or changent à nouveau de caractéristiques, apparemment à la hausse (diamètre, poids) mais un peu en trompe-l œil tout de même (on est la Monnaie de Paris ou on ne l’est pas…) :

le diamètre des 10 € argent passe de 29 à 31 mm, la masse de 10 à 17 g mais… le titre d’argent descend encore, cette fois à 333 pour mille. Difficile de faire moins !
Du coup il n’y a plus désormais que 2,55 euros d’argent dans la pièce de 10 euros, contre 4,85 euros pour la 2009, ce qui n’était déjà pas bien fameux (cours octobre 2014).

Nous n’en sommes qu’aux 4èmes caractéristiques métalliques depuis le lancement de la série des €uros précieux en 2008… un record pour un institut monétaire sur une même valeur faciale…
sauf peut-être en temps de guerre !

La valeur de l’argent (ou de l’or) contenue est aujourd’hui presque 2 fois moindre que sur le millésime 2008 :
la 250 € or 2014 contient 137 € d’or contre… 237 €  d’or pour la 2009 !

Quant à l’argument utilisé par la Monnaie de Paris, à savoir que ces pièces ne vaudront jamais moins que leur valeur faciale, nous recommandons aux heureux acheteurs d’essayer de payer avec ces « pièces »
chez un commerçant : impossible,
à La Poste (qui vient de vous les vendre avec moult arguments) : impossible,
reste à faire un petit tour à la Banque de France, dont le portier reste souvent inflexible quand vous lui indiquez que vous souhaitez échanger des pièces d’euros en argent ou en or :
parcours du combattant pour échanger les pièces le jour où vous voudrez récupérer votre mise….

(détails sur notre page €uros dits précieux).

*voir précédent édito sur ce thème

   Vente exceptionnelle de raretés Franc & €uro    

Enfin vous trouverez sur le site, une série exceptionnelle de monnaies rares à vendre,
provenant de notre collection :

Une rare présérie de 2 Francs 1977 Type 1 à 11 pans,frappée à 18 exemplaires seulement,
un essai de concours de
100 F 1929 petit module,
une
50 centimes Bazor 1942 bronze-alu, deux essais de Pessac (10 eurocent et 20 eurocent) et…
une exceptionnelle
10 eurocent France 1999 1er type tranche à stries fines non difformée.

Des monnaies rares à découvrir en pages Ventes.

Et si vous recherchez d’autres grandes raretés, n’hésitez pas à nous contacter,
nous sommes en relation avec de nombreux collectionneurs !

Bonne visite !...

DK, octobre 2014

 

 

 Septembre 2013

 

Du nouveau sur la 5 Francs 1898 Semeuse Essai de Roty .

Du nouveau sur cette pièce mythique de la numismatique française moderne :

Le 1er projet de Roty de 5 Francs 1897 (pas du tout la Semeuse),

l’inscription de la tranche (fin d’une légende),
la photo de l’exemplaire de 5 Francs de la Fondation Roty,
et aussi un très intéressant article de la Revue Belge de Numismatique de 1899,
présentant notamment cette 5 Francs Semeuse (présumant un tirage de… 5 exemplaires ! et listant ses proprétaires), et le 1er projet de 1897,
ainsi que divers sujets numismatiques de l’époque (interdiction du patinage des monnaies,
coffret de frappes pour l’Exposition Universelle de 1889, …).

A lire en pages Forum.

 

Un nouvel essai de Lindauer, la 25 centimes 1916 ESSAI .

On annonce la découverte d’un nouvel essai de Lindauer, presque 100 ans après sa frappe :
la 25 centimes 1916 ESSAI.
6 exemplaires sont apparus simultanément en vente publique fin 2013, la cote de ces essais reste à établir en fonction des prochaines ventes.

25_c_1916_essai_revers.jpg
cliquez sur la photo pour agrandir                                

Essayons toutefois d’imaginer la cote de cette pièce. Pour cela prenons 2 exemples récents et comparables :

La 50 Francs Guiraud 1952 Essai (non piéfort), que nous avons été les premiers à signaler sur ce site. A ce jour cet essai n’est toujours connu qu’à 3 exemplaires (source indépendante : le Franc, CGB). Le seul exemplaire vu ce jour en vente Publique, à savoir la Vente Palombo n° 8 de 2009 (lot 425), a fait péniblement… 1880 euros. 3 exemplaires connus !!

Autre exemple, la 20 Francs Guiraud 1951 essai, là aussi tirage de ministre de 29 exemplaires sur une année courante, 28 présumés détruits (noté dans les archives) : un 1er exemplaire en VSO CGB en 2000 a fait … 3023 euros. Pour un exemplaire présumé unique !
Et un 2nd exemplaire miraculeusement apparu il y a quelques années a fait lui 2677 euros dans une grande vente publique.

On est là en présence d’essais techniques (50 F Guiraud 52 pour préparer la frappe des piéforts) ou de « complaisance » (20 F 1951, comme cela semble être le cas pour la 25 c 1916).
L’apparition d’un nouveau millésime (comme la 10 centimes 1913 essai), aurait nettement plus d’interêt,
et aurait une cote qui n’est pas comparable à celle de ces 25 c 1916.

Récapitulons : 2 exemplaires connus = cote 3000 euros, 3 exemplaires connus = cote 1800 euros,
6 exemplaires connus = cote ???

Nous reviendrons sur le sujet prochainement pour faire le point, dès que ces 6 essais se seront établis naturellement à leur cote.

Ventes GADOURY, CGB et PALOMBO Novembre et Décembre 2013 .

3 belles ventes à signaler en novembre et décembre 2013 :
la Vente GADOURY 2013 (30 novembre Monaco), la VSO 60 CGB (cloture 4 décembre),
et la Vente aux Enchères PALOMBO Genève (6 décembre).

Ces ventes présentent de nombreuses raretés, dont certaines pour en vente pour la première fois.

INEDIT : Le Coffret des pré-séries 1959 .

Pour cette mise à jour, nous vous proposons un joli cadeau, qui nous est fait par un de mes fidèles correspondants, grand collectionneur de raretés : la photo en Une d’un extraordinaire coffret jamais vu en vente, à notre connaissance, et pour cause… Il s’agit du coffret des pré-séries 1959, avec accrochons-nous, uniquement des raretés exceptionnelles introuvables à l’unité :

 

la 1 Francs 1959 pre-serie sans le mot essai, que notre site avait été le premier à vous présenter fin 2004 (cf archives éditos et historique des Unes ci-dessous) : 10 ans après, cette pièce est toujours aussi rare, moins de 5 exemplaires connus, avec listel large ou fin (ici listel large). Un exemplaire dans la prochaine vente Palombo Genève.

la 5 Francs 1959 pre-serie sans le mot essai, une vedette aussi, connue depuis un peu plus longtemps que la 1 Franc et un peu moins rare… mais ne passant quasiment jamais en vente. Et surtout introuvable en bel état.

Ce n’est pas tout… dans le coffret on trouve aussi la 1 Francs 1959 essai Or qui fait sensation à chaque fois qu’elle passe en vente, là aussi on est à moins de 10 exemplaires recensés.

Et enfin, la 5 F 1959 essai or, elle aussi rarissime, malgré les 31 exemplaires annoncés par Kolsky.

Depuis, on a appris qu’il existait aussi une 2 Francs 1959 essai Or, , que nous présentions à la Une lors de notre précédente mise à jour, mais qui ne figure pas dans ce coffret probablement parceque non retenue pour une frappe courante.

Ce coffret n’a à ma connaissance jamais été vu en vente, et pour cause : il pourrait s’agit d’un exemplaire unique, édité pour les plus hautes autorités de l’époque, probablement pour le Président de la République (De Gaulle), qui comme chacun sait et contrairement à certains de ses successeurs, s’intéressait peu à la monnaie sonnante et trébuchante, pourtant symbole du Nouveau Franc qu’il avait impulsé. L’autorité en question a-t-elle conservé le coffret, ou donné en cadeau à un fidèle, on ne le sait pas, en tout cas le coffret apparaît aujourd’hui, parfaitement conservé, et c’est une pièce de musée.

Découvrez ce coffret à la Une, dans nos pages Forum, et de magnifiques photos grand format.

 

De nouvelles raretés €uros .

Cette mise à jour nous permet de vous présenter de nombreuses raretés €uro apparues ces derniers mois :

La 10 cent France 1999 1er type à stries fines non difformée,
le coffret de 8 essais Pessac au module de l’euro 1er type,
la serie d’essais d’alliage Pessac au module de 1 euro avec poinçons A a M,
et de magnifiques fautés inédits : la 5 cent 1999 France sur flan de 1 Franc Semeuse,
et cherry on the cake, la 50 cent France double revers à dates différentes 2001/2002 !

Nous profitons de cette mise à jour pour remettre à niveau les liens hypertexte dont certains étaient défectueux (merci Word !), et pour étendre la présentation des pièces en grand format haute qualité.
(exemple, le coffret de 1 F et 5 F 1959 préséries et essais or)

Monnaie de Paris : des €uros de moins en moins Précieux… .

Cédant à ses vieux démons mercantiles et « n’importe-quoi-istes », la Monnaie de Paris pour sa série des €uros précieux part chaque année à la recherche de la plus mauvaise idée, et tente de fourguer aux collectionneurs une camelote de plus en plus indigeste : en cette année 2013 nous avons eu certes droit à une belle et noble idée, les Valeurs de la République, mais complètement galvaudée par des caractéristiques lamentables : réduction systématique annuelle des diamètres, poids, titres, si bien qu’on se retrouve avec un malheureux bouton de culotte au diamètre ridicule et au titre de 333 millièmes qu’on souhaite nous faire passer pour une 5 euros ! en argent !...

Mais le pire est que ces pièces, vendues à valeur faciale donc attirant tout collectionneur normalement constitué, sont refusées par tous les commerçants qui « n’y croient pas », et plus grave, refusées par la Poste qui vous les a vendues, et même par votre Banque, en violation de la loi sur les monnaies circulantes. La Banque de France a procédé à quelques rappels à l’ordre, mais l’argument opposé par La Poste et la Monnaie de Paris (circulaire montrée par un guichetier), à savoir qu’il s’agit de pièces de collection et donc ne pouvant servir au paiement, est digne d’une République bananière. Pour une série nommée Valeurs de la République, c’est un comble…

Bref, nous préconisons à tout un chacun de garder 1 exemplaire s’il le souhaite, mais ramener illico les doubles à sa banque ou à la Banque de France, car tout cela a bien peu de chance de prendre un jour une quelconque valeur vu la dégradation du contenu en métaux précieux, et le tirage pléthorique qui fait que plusieurs mois après le début de l’opération, la Monnaie n’a toujours pas épuisé son stock, et de loin. Un beau ratage, une fois encore quand on s’adresse aux collectionneurs en se moquant d’eux, le résultat est écrit d’avance, et l’avenir n’est pas rose pour ceux qui ont accumulé ces « pièces » (+ de détails sur notre nouvelle page consacrée aux €uros dits précieux).

Dernière minute novembre 2013 : un de nos correspondants nous signale que la Banque de France cesserait d’échanger les euros Or et Argent à partir du 4 novembre 2013 !
Si cette information se confirme, ce sera une grande première (arrêt de l’échange d’une monnaie par la Banque de France alors qu’elle n’a pas été démonétisée), et cela va faire du bruit…

     Vos demandes d’estimations     . 

Nous recevons toujours un grand nombre de demandes d’estimation de pièces, émanant de collectionneurs ou non : même si la plupart des pièces trouvées ont peu de valeur, hormis la valeur du métal si elles sont en argent ou en or bien sûr, il arrive que les pièces trouvées au fond d’un tiroir, jalousement mises de côté par une grand-mère, recèlent quelques surprises.

Pour vous répondre, je me limite à mon domaine de connaissance (XIXè et XXè siècle français + euro), et vous communique avec les précautions d’usage les cotes en état « courant » (TB à TTB), état le plus probable. Photos nettes bienvenues, notamment pour tout ce qui «sort de l’ordinaire» (années rares, variantes de métal, essais…)

 

 Juin 2011

 

Zoom sur les 2 Francs Vème République    .            

Pour cette mise à jour, nous vous proposons un zoom sur la 2 Francs 1959, avec du nouveau sur la version bronze-alu, que nous vous présentions déjà en exclusivité il y a quelques années, et maintenant l’exceptionnelle et flamboyante version en or, à la Une !

Du nouveau aussi pour les préséries de 2 Francs 1977, qui avec 2 coffrets de Commission Monétaire passés en vente en 2011, se rappellent à notre bon souvenir, et permettent de faire des découvertes : il n’y a pas 3, ni 4, mais 5 types d’épreuves différents !..
Apparition aussi, du rare essai de 2 Francs 1978  en argent.

Nous avons pu aussi obtenir de la Monnaie de Paris le tirage réel des 100 Francs Panthéon en or, éditées de 1997 à 2000, qui ne se trouvaient que dans de rares et méconnus coffrets (1 pièce or + 2 pièces argent 100 F). Comme vous le constaterez, sur un tirage théorique annoncé de 500 exemplaires par la Monnaie de Paris (autorisation de frappe), le tirage effectif a été dérisoire, 10 fois moins pour certaines années !

  La Monnaie de Paris sur le chemin de la rédemption…    .            

Vous découvrirez sur le site une nouvelle page, que nous consacrons aux €uros précieux de la Monnaie de Paris : elle retrouve le chemin des collectionneurs, du grand public, et … la santé !
Mais tout n’est pas rose, et une rechute est si vite arrivée (lire notre édito sur cette nouvelle page).

     Le « Chort » : MMF1 Monnaies fautées     .

Un mot en page « liens-bibliographie », sur l’excellent livre de référence de JC Chort consacré aux monnaies fautées, MMF1, aux éditions Gadoury (Tome 1).

     Vos demandes d’estimations     .      

Nous recevons toujours un grand nombre de demandes d’estimation de pièces, émanant de collectionneurs ou non : même si la plupart des pièces trouvées ont peu de valeur, hormis la valeur du métal si elles sont en argent ou en or bien sûr, il arrive que les pièces trouvées au fond d’un tiroir, jalousement mises de côté par une grand-mère, recèlent quelques surprises.

Pour vous répondre, je me limite à mon domaine de connaissance (XIXè et XXè siècle français + euro), et vous communique avec les précautions d’usage les cotes en état « courant » (TB à TTB), état le plus probable. Photos nettes bienvenues, notamment pour tout ce qui «sort de l’ordinaire» (années rares, variantes de métal, essais…)

     Vente exceptionnelle de raretés    . 

Enfin vous trouverez sur le site, une série exceptionnelle de monnaies rares à vendre,
provenant de notre collection :

2 modèles de la présérie de 2 Francs 1977, 1 présérie de 5 Francs 1969, 2 épreuves de Dupuis de 1898, 1 épreuve de 5 Francs Etat Français, 1 épreuve de Morlon essais de métal, …

Des monnaies exceptionnelles à découvrir en pages Ventes.

Bonne visite !...

DK, juin 2011

 

 Septembre 2009

 

 

Content de vous retrouver après quelques mois d’absence, où je n’ai pas pu mettre à jour le site, mais où j’ai continué à répondre à vos mails : merci de votre fidélité.

Pour reprendre le fil, je vous propose de développer dans les mois qui viennent, 4 sujets qui me paraissent d’actualité :

-           Crise ? quelques enseignements sur les dernières ventes en France

-           Le grand site d’enchères a le blues…

-           Les coques débarquent

-           L’avenir de monnaies-rares.com

Et bien sûr, continuez à nous contacter pour tout sujet que vous souhaiteriez voir développé ici…

Bonne lecture !

Pour commencer par le début, un mot sur l’avenir de monnaies-rares.com

     L’avenir de monnaies-rares.com    .            

          Si j’en crois les mails reçus quotidiennement, vous continuez à apprécier le site, bien qu’il n’ait pas beaucoup bougé ces derniers temps. N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques et souhaits pour le faire évoluer (bien noté les remarques sur la navigation devenue confuse au fil des ajouts de pages)

          Les demandes portent fréquemment sur des estimations, avec à la clé la plupart du temps, une liste de pièces malheureusement très courantes. Pour vous répondre, je reste toujours très prudent, et vous communique les cotes en état « courant » (TB à TTB), le plus probable. Photos nettes bienvenues pour tout ce qui « sort de l’ordinaire » (années rares, essais).

          Je ne suis plus en mesure de publier les annonces de vente ou de recherche : d’une part, celles-ci demandent un travail de mise en forme et de mise à jour non négligeable, d’autre part il est rare que les annonceurs nous tiennent au courant de l’aboutissement de leurs ventes ou de leurs recherches, donc annonces obsolètes. Même si elles ne sont plus publiées, n’hésitez pas à nous faire part de vos recherches ou de vos ventes de raretés, nous vous mettrons en relation avec des correspondants susceptibles d’être intéressés.

Les pages « ventes » et « recherches » vont être repensées, pour vous proposer les pièces que je mets personnellement en vente et que je recherche.

          Afin de nous concentrer sur l’objectif numéro 1 du site, l’information sur les monnaies rares du XXè et XXIème (Franc & Euro), essais pré-séries années rares, et le travail de relevé des pièces qui apparaissent sur le marché, nous mettons en veille nos pages consacrées aux tirages de l’euro : masse d’information considérable à mettre à jour en permanence, d’autres sites sont là pour y répondre avec talent (www.amisdeleuro.org notamment, avec le catalogue exhaustif des pièces sorties, et son excellent et vivant forum).

          En revanche, maintien et réorganisation prévue des pages euro consacrées aux pré-séries et essais : en ce sens, nous préparons pour les Amis de l’Euro une histoire illustrée de l’euro métallique, avec en fil conducteur les frappes d’essai, de pré-séries, de raretés euros connues à ce jour. Nous vous tiendrons informé de la publication.

Et en vue dans les semaines qui viennent : plusieurs ventes intéressantes pour les collectionneurs de raretés françaises du XXè siècle, la collection Platoad chez CGB (VSO 40), la vente aux enchères de rentrée de la maison Palombo (attention, cette année à Marseille le 28 novembre 2009), où devraient passer quelques pièces exceptionnelles à des prix certainement… exceptionnels : en Une et en avant-première, nous vous présentons ci-dessous 3 belles raretés parmi les nombreuses pièces qui seront mises en vente.

Encore un mot pour vous signaler ou vous rappeler la sortie (enfin !) de l’excellente somme DU spécialiste français des fautées, Jean-Claude CHORT : un régal en perspective (aux éditions GADOURY).

Bonne visite !...

DK, septembre 2009

PS : saluons au passage, et nous y reviendrons plus longuement, la future ouverture dans l’Oise, d’un musée dédié au maître graveur Raymond Joly, à qui nous consacrons un site-hommage : www.raymond-joly.com que nous vous invitons à visiter, pour découvrir les différentes facettes de cet artiste auquel les collectionneurs de monnaies françaises modernes doivent beaucoup, tant sa production d’artiste et son travail à la tête de l’Atelier de la Monnaie de Paris, de 1958 à 1974, apposant son fameux différent « chouette » sur toutes les productions, a été novatrice et de qualité…

C’était avant la prise du pouvoir par les « cerveaux » du service marketing de la MDP, qui depuis n’ont cessé de faire zigzaguer notre vénérable Monnaie, quitte à la faire verser plus d’une fois dans le fossé et à déboussoler les collectionneurs… La confiance revient, pourvu que cela dure !

 

 Juin 2007

 


1.

Riche actualité pour les monnaies rares : les belles ventes du 1er semestre sont achevées, notamment la vente par CGF des exemplaires extraordinaires de la collection "Pierre" (VSO 30). Nous en présentons un bilan en page  Grandes Ventes 2007. et en intégrons les inédits et principales raretés (choix difficile !) et leur cote dans nos pages de référencement  Raretés Xxème.

98 % des lots ont été attribués dans la 1ère phase de vente sur offres, ce qui est excellent.
Nous revenons sur les records atteints, ainsi que sur les disparités de résultats constatées lorsque plusieurs exemplaires d'une même pièce sont présentés, et du coup de la difficulté à établir une cote, sauf à donner la fourchette des prix atteints pour des exemplaires similaires (ce que nous faisons dans nos pages référencement).

Nous présentons à la Une un des plus beaux n° de cette vente, selon nous,
le module de 10 Francs Semeuse sans date (1973, concours de la 10 F Mathieu).

2.

Toujours à propos de cette vente, nous devons des excuses aux lecteurs du catalogue ainsi qu'à l'éditeur, qui a bien voulu ne pas nous en tenir rigueur, pour une erreur commise dans la rédaction de notre commentaire au catalogue pour le lot 1325, 1 centime épi inox 1961 essai :

en observant la pièce présentée, nous avons constaté que le positionnement du mot essai était plus haut, et plus à gauche que sur notre exemplaire, de même le 1 de la valeur faciale était plus mince.
Pour en avoir le coeur net, nous avons vérifié de nombreux exemplaires, notamment ceux des précédentes VSO de CGF : tous étaient semblables... à l'exemplaire Pierre ! C'est notre exemplaire qui était différent, mais ébloui par la qualité de la collection Pierre Dehaye, nous en avons tiré une conclusion erronée, à savoir que l'exemplaire Pierre était de coin varié, donc non conforme à nos observations !

Si nous devions en tirer un enseignement, ce serait de mieux observer nos collections, puisqu'y dorment parfois des curiosités que nous ne soupçonnons pas !
NB : le lot concerné a bien sûr été retiré par CGF et remis en vente lors de la prochaine VSO, la VSO 31 (cloture 21 juin 2007), visible en ligne sur le site CGF
www.cgb.fr/vso
Et prochainement un article pour présenter les différences entre ces 2 coins.

3.

Nous présentons aussi ce mois-ci un inédit exceptionnel concernant les euros :
il s'agit de la série de pièces specimen Birmingham aux caractéristiques métalliques de l'euro, avec le mot specimen. Une série très intéressante à plusieurs titres, notamment pour reconstituer l'histoire de l'euro. Cette série a été découverte par notre ami SC, et présentée ici pour la première fois en France de manière exhaustive, après une première photo que nous avions fait paraitre dans l'euro 4 il y a quelques mois, illustrant enfin la première 50 cent tranche à stries fines poids léger.
 Essais €uros
Nous publions dans le Bulletin Numismatique de juin 2007 un article sur cette série, afin de la présenter et la faire connaître. Cet article est reproduit ici (pages
Publications).

Et en pages "Vente Raretés Francs" ce mois-ci, vous trouverez notamment la très rare 2 F 1959 Essai Argent, une des pièces "phare" pour les amateurs d'essais et de raretés modernes, tirée à 100 exemplaires seulement.

N'hésitez pas à nous contacter sur le sujet, ou sur d'autres...

DK 4/6/2007

Bonne visite !

Un mot pour vous signaler de nombreux changements apportés aux adresses de nos pages, afin de simplifier ces adresses et gagner en clarté : celà nécessitera peut-être pour vous de réenregistrer les pages concernées dans vos favoris. Cependant, si vous constatiez des dysfonctionnements dans la navigation, merci de nous les signaler !

 

 Mars 2007

 

A VOS MARQUES...

Comme celà arrive parfois, nous vivons, en termes de raretés, un début d'année prometteur et... compliqué ! En effet, de nombreuses et intéressantes ventes se succèdent :
désormais vous retrouverez une présentation de ces
grandes ventes sur une page spécifique du forum :
 Ventes 2007

*****

L'objectif de ces nouvelles pages "Grandes Ventes" est d'offrir un aperçu et un commentaire de quelques-unes des raretés qui sont mises en vente.

Mais nous ne perdons pas de vue l'objectif principal de ce site, qui est le référencement permanent des raretés et inédits, notamment dans la partie  Raretés XXème,  Raretés XIXème et  Raretés €uros,
même si nous avons pris sur ces référencements, beaucoup de retard dans la publication.
La faute au manque de temps et à... l'actualité de l'euro ! Mais tout est stocké, rien ne se perd...

En effet, il n'est pas un mois sans qu'apparaissent de nouveaux inédits,
dans ces conditions un livre est rapidement obsolète et Internet joue tout son rôle !
La parution de certains livres de référence tous les ans ou les 2 ans (Le Franc VII par exemple), est donc indispensable pour les auteurs qui veulent rester à niveau,
elle permet une mise à jour tant des pièces référencées, que des cotes.
Ces parutions sont donc attendues avec impatience, et comme l'an dernier, nous leur ferons le meilleur accueil lors de notre prochaine mise à jour du site prévue fin avril.

*****

Nous vous proposons aussi un petit voyage en numismatique, à l'occasion de la sortie de la pièce de 1 $ 2007 à l'effigie de Washington : cette pièce a fait l'actualité, en raison d'une tranche fautée vierge de toute inscription légale, fauté dont les autorités se sont aperçu après la mise en circulation.
Une intense chasse à ce fauté s'est ouverte, nous vous en présentons la photo, et prochainement 1 exemplaire en vente sur le site...

*****

Cette mise à jour est aussi l'occasion d'une belle mise à jour des pages  Ventes €uros, avec une nouvelle "fournée" de raretés €uros en vente ou à l'échange :
citons la 10 cent France tranche stries fines, la rarissime 50 cent training token, le curieux et méconnu mini-BU Pays-Bas, autant de futures vedettes des catalogues.
Sans oublier les BU 2006 (France 500 ex, Vatican) et les 2 euros commémoratives (San Marin, Vatican), etc... [mise à jour en cours].
Premières informations aussi sur la série d'euros specimen,
dont nous présentons l'exceptionnelle 50 cent tranche striée fine poids léger dans l'euro 4. Cette série sera documentée prochainement, les premières infos sont en pages "Ventes €uros".

La partie  Ventes France est quant à elle en pleine refonte, prochainement seront mises en ligne des pages tout en photos pour mieux juger de la qualité des monnaies mises en vente.

*****

Merci de votre patience, le délai entre 2 mises à jour ayant tendance à augmenter ces derniers temps... Mais l'actualité est toujours aussi riche, et le temps manque !!

DK 8/3/2007

Bonne visite, et bonnes découvertes !

 

 Décembre 2006

 

 

*** C'est Noël... ***

Comme chaque année, nous sortons une jolie pièce de derrière les fagots, pour vous la présenter.
Après l'extraordinaire
1 F Semeuse République pré-série sans date de Noël dernier, cette année ce sera :

La 1 F 1898 argent pré-série

Nous connaissions cette pièce uniquement par le Mazard, en voici, ci-dessous à la Une,
une superbe photo communiquée par notre collègue et ami M...,
grand fournisseur de photos de raretés pour monnaies-rares.com.

€uro envahissant

Concernant la mise à jour du site, nous sommes malheureusement noyés sous les infos relatives à l'€uro, à l'actualité foisonnante à défaut d'être passionnante. Ces informations vous paraissent-elles intéressantes ?
Leur mise à disposition requiert du temps, qui n'est pas disponible alors pour mettre à jour la partie "Raretés" du site, notamment le référencement des prix de vente vus.
N'hésitez pas à nous contacter pour donner votre avis sur le site et les sujets souhaités.

Monnaie de Paris, suite...

Merci de vos réactions positives à notre édito du mois dernier sur la Monnaie de Paris.
L'article a séduit Michel Prieur, qui l'a publié dans le Bulletin Numismatique de novembre :
pour cette publication, nous avons enrichi l'édito que vous avez pu lire ici, avec un certain nombre d'informations. Retrouvez cet article complet en page "Publications".

... et fin ?

Fin d'une époque en tout cas : on ne peut pas souhaiter la fin de cette belle institution mais on ne peut que constater qu'une page prestigieuse est tournée, avec les dérives de ces dernières années que nous dénonçons. Au-delà des collectionneurs, ce sont les ouvriers et artistes graveurs qui sont les premières victimes du nivellement par le bas et de la désorganisation.

Tant et si bien, et c'est pur hasard si nous l'avons appris il y a quelques jours, après publication de notre article, que la Monnaie de Paris a changé de statut dans une relative discrétion : elle devient un EPIC, Etablissement Public Industriel et Commercial, donc 1er pas vers le privé, qui dans les faits était entamé depuis un certain temps. Le Directeur aurait d'après les syndicats, souhaité un passage immédiat en société anonyme (source CGT cf http://www.finances.cgt.fr/actu/com/mm_110506.pdf).

La logique du tout-commercial dont nous sommes abreuvés depuis quelques années,
et la mise en concurrence inéluctable de la MDP avec les autres instituts de frappe européens ou mondiaux pour ses missions jusque là réservées, ne pouvait mener que là.
En espérant au moins qu'en contrepartie une meilleure organisation et une meilleure comm se mettront alors de fait en place, et en souhaitant surtout que les savoir-faire uniques ne se perdront pas, et que tous trouveront leur compte dans cette mutation.

DK 10/11/06

PS : je vous annonçais un site sans pub, ce n'est pas encore tout à fait ça : des instructions nous jouent encore des tours, mais nous les traquons sans relâche... Plus de pub du tout, c'est pour bientôt.

Bonne visite !

 

 Octobre 2006

 

LA MONNAIE DE PARIS EN ROUE LIBRE...

Une métaphore cycliste un peu iconoclaste pour traduire notre perplexité face à la route suivie par la Monnaie de Paris. Nous aurions pu appeler aussi cet édito "Dans les entrailles de la Monnaie de Paris".
Résumons :

1er acte : des commémoratives à tout va.

Acte fondateur de la prise du pouvoir de la Monnaie de Paris par les cerveaux du Service marketing : le filon des commémoratives. Ca commence dignement en 1984 avec la Marie Curie en Or, pour se poursuivre par des séries impossibles et affreuses sur le cinéma et le sport, continuer avec les monnaies émaillées (Gavroche & co), et se finir (malheureusement pas) récemment avec les pitoyables "Hello Kitty".

2ème acte : on va augmenter le tirage des séries BU (des séries BU à tout va).

Chic, l'€uro ! se sont dits nos amis du Service marketing. Avec ça, on va faire notre beurre. Et on lance des séries BU et BE annuelles au tirage affolant, proche des 100.000 exemplaires par an. Invendues bien sûr, et pour certaines soldées à 25 % sur le site de la Monnaie de Paris depuis des années. Invendues aussi en soldes...

3ème acte : on va réduire le tirage des séries BU (séries UBU ?)

se disent enfin nos cerveaux pensants. Alors 20 000 ex pour la série 2007 ça s'annoncait bien. Et l'un des meilleurs a même l'idée de réduire le tirage à... 500 ex. On n'avait jamais vu celà.
Excellente idée. Mais pourquoi 1 seule série à 500 ex ? Sortons-en 10 différentes, et annonçons-le à nos fidèles clients, qui vont s'en pourlécher les babines numismatiques.
Notons leurs noms et numéros de téléphone, histoire de les mettre en liste d'attente pour acquérir les précieuses séries le moment venu.
Et surtout ne les rappelons jamais, vendons la quasi-totalité (400 sur 500) à un seul et même professionnel, ça se fait au Vatican, pourquoi pas chez nous ??

Pour les idées : ça ne manque pas, on fait comme les allemands ou les hollandais, c'est facile.
1 set par expo numismatique (Denver, Berlin, etc), 1 set bébé (et mariage c'est pour quand ? enterrement ?), 1 set par région française, 1 set Pierre Curie, 1 set Mitterrand-Kohl, De Gaulle-Adenauer,
et pourquoi pas Sarko-Ségo pensaient nos cerveaux, qui ont toujours une longueur d'avance.

A l'heure où je vous parle, nous en sommes à 12, 13... 16.
Avec 20 annoncés pour 2007, on atteindra peut-être alors la cinquantaine ?

Recette de fabrication : c'est facile tu prends une photo n'importe où, tu mets du plastique autour et accessoirement quelques pièces, et tu vends ça 39 euros au minimum.

Le collectionneur-gogo consciencieux déboursera donc cette année 39*16=624 euros pour ces bouts de plastique... s'il a la chance (??) de les trouver au prix d'émission.

Pour la suite, nous proposons d'aller encore plus loin : 1 série personnalisée par tête de pipe, à savoir par exemple le portrait de la grand-mère avec les pièces autour, ce serait d'un chic !
Et enfin la possibilité pour tout un chacun d'avoir une série tirée à... 1 exemplaire.

4ème acte : tiens on va sortir des reproductions de monnaies anciennes

Ah mais c'est que ça réfléchit dans les bureaux poussiéreux (faut bien s'occuper) : le Musée a l'idée géniale il y a quelques mois, de sortir une série de 13 reproductions de monnaies anciennes. Le hic : elles sont à l'identique des originaux, en grand module 30 mm, avec juste un logo MDP microscopique.

Inutile de raconter la multitude de gogos qui se font avoir sur internet ou ailleurs, avec des "rare, essai ?" nonchalamment suggérés par les vendeurs peu scrupuleux.
Ces reproductions sont vendues 4 euros, oui 4 euros à la boutique de la Monnaie de Paris, et se revendent 10, 15, 20, 100 euros à ceux qui ne connaissent pas...

Sur le principe (recto-verso, commercialisation confidentielle), elles sont plus que contestables.
Sur la réalisation, elles ressemblent à de grosses médailles plus qu'à une oeuvre d'art digne du musée de la Monnaie...

5ème acte : tiens si on ne communiquait pas ?

Eh oui, c'est là le point commun entre nos séries BU 500 ex et ces reproductions, il ne faut pas compter sur le site internet de la Monnaie de Paris (ou tout autre moyen d'ailleurs) pour nous informer.
Ce site est un modèle de non-mise à jour.
1 seul exemple, pour rire ou pleurer au choix : en ce jour d'octobre 2006, le tableau des frappes d'euros en est encore aux prévisions de frappe... 2004 !
Alors que les prévisions de frappe 2007 sont connues, par d'autres voies il est vrai (parlementaires).
Le site de la MDP a juste 3 ans de retard, vive internet vu par cette belle Administration.
Gageons que les bras doivent manquer pour faire ces épuisantes mises à jour !

Seule la section des bijoux, presse-papiers et Hello Kitty semble bouger régulièrement,
sans oublier les soldes d'invendus.

Quant à la section "archives" ou "communiqués tirages réels", toujours accompagnés d'un hommage dythyrambique à "notre-cher-directeur-écrivain-qui-est-pour-la-transparence", elle est pleine de trous, tel un gruyère, et la logique de ce qui est mis en ligne nous échappe complètement.

Quant à chercher à joindre par téléphone quelqu'un de précis à la Monnaie, par exemple pour avoir des infos sur les reproductions du Musée, voire les acquérir par correspondance, il n'y a plus personne, ou plutôt on vous passe dix personnes successivement, sans que personne soit au courant, pour finalement que la dernière vous raccroche malencontreusement au nez (trop de travail !).

6ème acte : tiens on coule ?

La conclusion est hélàs cruelle, nous le savions, la Monnaie de Paris n'est plus la prestigieuse institution que nous avons connue sous Raymond Joly ou ses successeurs, mais une lourde machine qui peine à faire sa mue, et dont on se demande si elle ne va pas verser dans le fossé, à force de prendre collectionneurs et contribuables pour des imbéciles...

D Kalfon, 5 octobre 2006

Retrouvez en page "Publications", nos articles parus dans le "BN" sur les reproductions de la MDP.

Merci de votre indulgence pour cet édito-fleuve, donnez-nous votre avis sur ce sujet urticant.
Et bonne visite de notre site (désormais sans publicité intempestive !)

 

A noter : en page Publications, l'intégralité de l'article que nous avons publié sur ce thème
dans le "Bulletin Numismatique" de CGB de novembre 2006

 

 Septembre 2006

 

HOMMAGE A RAYMOND JOLY

Le grand graveur et artiste Raymond Joly est décédé le 18 juin dernier, à l'âge de 95 ans.
Nous lui rendons hommage ici.

En créant avec F. Chauvin le site www.raymond-joly.com, j'ai découvert un artiste aux multiples facettes et un homme au parcours exceptionnel, estimé et aimé de ceux qui l'ont approché.

Témoigne encore de sa gentillesse, 2 générations après, le petit-fils de son maître Dropsy, le "Patron", celui-là même qui lui annonça, le 19 janvier 1958 à 8 heures : "JOLY, vous êtes Graveur Général des Monnaies".

Pour le numismate que je suis, c'est d'abord l'homme à la chouette, Graveur Général de la Monnaie de Paris à une période charnière, qui va de la création des types monétaires du Nouveau Franc, au symbolisme fort et d'une longévité exceptionnelle, jusqu'au transfert de la production à Pessac ; sous son "règne", l'Atelier de Gravure connut une activité et une créativité foisonnantes. Et Joly fut le premier à se tourner vers les numismates avec les séries annuelles Fleur de Coin et Piéforts, le tout dans une qualité de frappe inégalée.

Enfin les amateurs de grandes raretés sont comblés, avec une moisson d'essais et de pré-séries de première importance (20 F 1973, 1c et 2 c 1959, 1 F 1914 nickel et 1959 !...), qui marqueront la numismatique moderne.

Raymond Joly, c'est encore un médailleur prolifique, au style affirmé et toujours renouvelé, un artiste complet, dessinateur, peintre, orfèvre, graveur, sculpteur, céramiste, sans cesse en recherche de nouvelles expressions de son talent, jusqu'à un âge très avancé.

Souhaitons qu'au-delà de notre site internet et des publications qui lui sont consacrées, un lieu soit dédié à Joly sans tarder, afin que son oeuvre puisse être connue et appréciée du plus grand nombre.

D. Kalfon - 3 juillet 2006

Lisez aussi l'hommage de Michel Prieur dans le BN n° 23 de Juillet 2006 ainsi que celui de Michel Taillard dans Numismatique & Change de Septembre 2006.
Ces pages seront accessibles prochainement sur notre site
www.raymond-joly.com, ainsi qu'une exceptionnelle galerie de photos personnelles, extraites de l'album de l'artiste.

 

  Juillet 2006

 

Du retard pour cette mise à jour, due à quelques problèmes de disponibilité, merci de votre patience...

Voilà qui est réparé, et il est toujours temps de parler de la dernière
Vente aux enchères de la Maison Palombo, qui s'est tenue le 6 mai 2006 à Marseille.

Un catalogue de toute beauté, un site internet très pratique où les pièces peuvent être admirées en grand format, la possibilité d'enregistrer les photos sur son ordinateur : jusque là rien à dire.

Quant aux monnaies proposées... beaucoup de merveilles, on lit le catalogue comme on va au musée.
Citons pêle-mêle pour le XXè
plusieurs (!) épreuves de graveur (!) de la 1 F 1943 Graziani (!!), rareté des raretés, jamais vue,
la 1 F et 2 F 1948 cupro-nickel essai en FDC, la 50 F 1950 B, enfin photographiée,
une 1 F 1959 pré-série sans le mot essai listel fin, de toute beauté (prix final 16.500 euros HT...), etc.

Pour le XIXè il est impossible de tout citer,
en inédit ou grande rareté on peut admirer par exemple la pré-série de la 20 F or Charles X 1830 A,
l'épreuve en or et le piéfort en or de la 20 c 1849 Cérès, la 100 F Napoléon III 1862 E essai en or,
le seul exemplaire retrouvé de la 2 F Napoléon III 1859 A (en état FDC !!), la 20 F or 1889 A Génie (exposition universelle), les épreuves en or, uniques, de la 1c et de la 2c 1875 A, la célèbre 5 F 1898 essai argent au module de l'écu, etc

De quoi nourrir un site comme le notre pour quelques années... Un tel rassemblement de raretés est exceptionnel, au moins pour le plaisir des yeux !

Outre la page spéciale que nous lui dédions ce mois-ci, nous ne manquerons pas dans les prochaines semaines d'intégrer à monnaies-rares.com, et d'y référencer les principales raretés de cette vente avec les prix réalisés, donnant une idée de la cote des pièces en question.
A côté des grandes raretés, on y trouve aussi des pièces un peu plus courantes (tout étant relatif) en très bel état, à des prix de départ qui, s'ils sont plus abordables, restent élevés pour la plupart d'entre nous.

Merci de votre fidélité, et n'hésitez pas à nous contacter !

 

  Février 2006

 

Notre photo de 20 F Hercule 1974 publiée le mois dernier, n'a pas suscité d'enthousiasme particulier :
il est vrai qu'il ne s'agit "que" d'une photo de presse, et que cette pièce est très très marginalement collectionnée vu sa rareté. Le nombre d'exemplaires dans les collections françaises doit se compter sur les doigts d'une seule main, peut-être sur 1 ou 2 doigts d'ailleurs...

Wait and see... telle est la sage devise des collectionneurs qui ne croient que ce qu'ils voient.

En février, pour compenser une mise à jour quasiment consacrée à l'€uro,
un zoom sur des raretés qui ne l'étaient pas à l'origine :
tirées à plusieurs millions d'exemplaires, il s'agit des pièces des premières années de la République,
aujourd'hui très difficiles à trouver en bel état pour certaines années.

A la une : la 5 c Marianne 1967 FDC

Une pièce tirée à 11 millions d'exemplaires, mais quasiment introuvable en cet état
(un professionnel comme M Prieur indique n'en avoir jamais vu en vrai FDC).

Autre cas célèbre désormais, la 1 F 1960 qui en vrai FDC se négocie jusqu'à 300 euros. Sans parler de la 1961 ou 1962, jamais proposées en cet état.

A partir de 1964, les boîtes FDC faisant leur apparition, il devient possible de trouver un peu plus facilement des pièces FDC, à condition que la boîte soit courante (ce qui n'est pas le cas pour la boîte 1967, 2 305 ex). De plus, les séries FDC n'étant pas scellées jusqu'en 1967 inclus, les pièces sont rarement FDC, le summum étant atteint avec les pièces "FDC" gluantes et vertes de la série 1964 !

Concernant ces monnaies courantes, rares ou très rares en FDC, une morale (qu'on se gardera de généraliser) :
des pièces très courantes peuvent un jour devenir rares.

Mystères et charmes de la numismatique...

Merci de votre fidélité,
Bonne visite, et bonnes recherches...

 

  Janvier 2006

 

*** MEILLEURS VOEUX POUR 2006 ! ***

Une année qui commence en fanfare sur monnaies-rares.com,
avec la photo, transmise par un de nos fidèles correspondants et collègues passionnés, M. C., d'une

20 F Hercule 1974...

Au moins pour le plaisir du débat et de la réflexion, plus de détails en page "Raretés XXè - 20 F".

En ce début d'année 2006,
et après les pages créées fin 2005 sur les 10 nouveaux pays entrant dans l'€uro entre 2007 et 201x,
nous vous proposerons prochainement une remise à jour des
tirages €uros,
permettant à chacun d'attendre sereinement la découverte des courantes dans le porte-monnaie, et peut-être d'acquérir les séries BU pour les millésimes n'ayant pas ou peu de tirage courant.
De nouvelles photos aussi dans les pages Raretés €uros, avec le starterkit France flans vierges.

Nous prévoyons aussi dans les mois qui viennent, entre autres projets,
une grande remise à jour des prix vus pour chaque rareté (cartouche à droite sous les monnaies présentées dans les sections raretés), bon moyen pour connaitre la cote réelle des monnaies rares.

Merci de votre fidélité.

Au-delà des voeux habituels,
que l'année soit pour vous riche en trouvailles numismatiques, raretés ou pas !

Bonne visite, et Bonne Année...

 

  Décembre 2005

 

C'EST NOEL SUR MONNAIES-RARES.COM !!

Noël avec d'abord cet exceptionnel et spectaculaire inédit
que notre ami M.C. a bien voulu partager avec nous et avec les visiteurs de monnaies-rares.com :

la 1 F Semeuse sans date (1959) !!

Noël ensuite avec un point complet sur les nouveaux entrants dans la zone €uro,
ainsi que le projet de nouvelle face commune, prévu pour 2007.

Noël avec la mise en place progressive de l'agrandissement des photos des pièces :
ce mois-ci début avec les 6 exceptionnelles pièces de 1 F de la République présentées en page "Raretés XXè - 1 Franc".

Un mot encore pour vous inviter à visiter notre nouveau site www.raymond-joly.com,
hommage à l'homme à la chouette, et aux facettes peu connues d'un artiste aux talents multiples...

Enfin ne manquez pas, en page Liens-Bibliographie, de nous faire part de vos notes de lectures concernant l'édition 2005 des livres de référence (Le Franc VI, l'€uro 3 et le Gadoury 2005), les auteurs sont à l'écoute et visiblement friands de vos remarques...

Et Noël ne serait pas complet sans quelques emplettes, ou au moins une visite pour le plaisir des yeux aux pages "Ventes Raretés", avec actuellement les 2 originales 10 F Guiraud 1958 en alu, dont la surprenante et inédite double revers : le seul exemplaire connu est en vente ici !

Bonne visite, et Bonnes Fêtes...

 

 Octobre 2004

 

Créé par des collectionneurs en octobre 2004, ce site, dédié aux collectionneurs, est consacré aux monnaies françaises rares du XIXème et du XXème siècle, particulièrement de la Vème République, ainsi qu'aux €uros.

Il nous semblait utile de rassembler ici les informations disponibles, pour faire mieux connaître les monnaies d'essai et autres raretés du XXème siècle, et disposer d'un outil pratique de référencement, de relevé de cote et de relevé de prix de ces monnaies, sans oublier les tirages de francs définitifs, et les tirages d'euros actualisés fréquemment (Forum d'information et de discussion), et des dossiers thématiques (piéforts, essais d'euros, etc).

 

Au fil du site, vous découvrirez parfois face à une monnaie la mention "en vente" ou "recherchée" :
même si ce n'est pas l'objet principal du site, ces ventes achats et échanges nous permettent de faire vivre nos collections, et de maintenir de nombreux contacts entre collègues collectionneurs.

 

Ce "lieu de rencontre" numismatique vous est ouvert gratuitement, que vous souhaitiez vous informer, ou pourquoi pas vendre, acheter, échanger de belles monnaies.

 

 

 

 

 RETOUR A L'ACCUEIL

www.monnaies-rares.com